ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hellraiser VIII : Hellworld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Hellraiser VIII : Hellworld   Ven 26 Sep 2008 - 17:44


Hellraiser VIII : Hellworld (2003)


Réalisé par Rick Bota
Écrit par Carl Dupre

D’après une histoire de Joel Soisson
Musique de Lars Anderson
Avec Lance Henriksen, Katheryn Winnick, Christopher Jacot, Khary Payton, Henry Cavill, Doug Bradley



Si, au bout de 8 chapitres, Hellraiser ne lésine toujours pas sur l’originalité, la saga s’essouffle gravement au niveau de la qualité. Après 2 opus désastreux (Inferno et Deader), difficile de redonner vie à une série se cantonnant à de vulgaires téléfilms pour ados. Et Hellworld n’échappe malheureusement pas à cette règle. Le début laissait pourtant présager un volet de bonne facture via cette relecture du mythe d’Hellraiser, abordant aussi bien les créations de Lemarchand que l’histoire du Léviathan, des meurtres inventifs (la chaise à scies circulaires), et la présence de Lance Henriksen. Mais, bientôt, le script s’embarrasse de longueurs considérables, d’invraisemblances risibles, de rebondissements gnangnan. Le tout pour un rendu prévisible et inintéressant, se terminant par un final typique des mauvais teen-movies.



Téléfilm au rabais oblige, Hellraiser VIII n’échappe pas aux protagonistes stéréotypés par tous les bouts. Avec cette sempiternelle bande de jeunes cons et drogués, ne pensant qu’à faire la fête et à baiser. De laquelle on relèvera l’inévitable héroïne blonde, le Black farceur et gentillet, ainsi que les poufiasses décérébrées et les abrutis de première, propres à ce genre de production. Comme toujours, ces clichés ambulants sont campés par des pseudo acteurs tous plus calamiteux les uns que les autres – exceptés Doug Bradley et Lance Henriksen – dont la palme revient sans aucun doute à Katheryn Winnick pour sa prestation surfaite.



Loin d’amener une réalisation supérieure à la moyenne, Rick Bota abandonne néanmoins ses prises de vue et mouvements de caméra gerbants du précédent volet. Par conséquent, le produit final se veut regardable bien que Bota persiste dans des plans et fast-motion joyeusement ringards. Il en va de même pour le score de Lars Anderson. Le compositeur ne se privant pas pour calquer certaines partitions de la série X-Files, en plus de signer des thèmes secondaires standard, banals, et souvent inappropriés au rendu visuel.



En somme, la saga Hellraiser peut se scinder en deux blocs diamétralement opposés. Les 4 premiers opus ont plus ou moins bien tenté d’approfondir le mythe des Cénobites, du Cube de Lemarchand, et l’histoire de Pinhead. Tandis que les 4 segments suivants se complaisaient dans des scénarii téléfilmesques tantôt médiocres (Inferno, Deader) tantôt recevables (Hellseeker), mais mettant toujours Pinhead et ses disciples au second plan, au grand dam du spectateur. Désormais, il n’y a plus qu’à espérer qu’Hellraiser retrouve de sa superbe à l’avenir, à commencer via son remake…



Note : 9.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Hellraiser VIII : Hellworld   Lun 23 Mar 2015 - 16:26

Hellraiser VIII: Hellworld de Rick Bota - 16/20

Voilà enfin un opus qui innove dans cette saga, sans pourtant être un chef-d’oeuvre. Hellraiser VIII: Hellworld se veut l’opus slasher de la saga avec tous ses clichés, mais aussi avec des morts bien sanglantes et violentes, ainsi qu’un Pinhead et ses amis Cénobites bien présents. L’histoire se résume à une gang de jeunes adultes, qui après avoir ouvert le cube sur le net, vont se diriger vers une fête du nom d’Hellworld, pour ensuite se faire tuer un par un. L’action, le suspense et les rebondissements ne manque pas. Dans cette suite, les Cénobites et leur histoire sont à la mode. Henry Cavill, le nouveau Superman, est présent dans cet opus, tout comme Lance Henriksen et la magnifique Katheryn Winnick, la Lagertha de la série Vikings. Certes, ce huitième opus ne vient pas approfondir l’histoire des Cénobites et du cube, mais elle réserve un très bon divertissement. Pour moi, c’est la meilleure suite de la saga!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hellraiser VIII : Hellworld
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles VII ou VIII
» Patar du Comtat-Venaisin pour Urbain VIII (1623-1644)
» Hellraiser : Bust 1:1 Pinhead
» Urbain VIII
» double tournois de charles VII ou VIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: