ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The House of the Devil (2008) de Ti West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: The House of the Devil (2008) de Ti West   Jeu 25 Fév 2010 - 18:20


THE HOUSE OF THE DEVIL
(2008)


Écrit & Réalisé par Ti West
Musique de Jeff Grace
Avec Jocelin Donahue, Tom Noonan, Mary Woronov, A.J. Bowen, Greta Gerwig, Dee Wallace, Kamen Velkovsky, John Speredakos, Mary B. McCann, Heather Robb, Brenda Cooney, Darryl Nau


À une époque où le cinéma d’horreur ne jure que par les effusions de sang et les scènes de torture, The House of the Devil fait office d’étranger, de curiosité issue d’un autre temps. Fidèle à lui-même, Ti West témoigne de son amour pour l’épouvante d’antan, substituant la suggestion et la tension allant crescendo à l’exposition gore et au rythme effréné des productions récentes.

The House of the Devil évoque ainsi Psychose d’Alfred Hitchcock (d’un point de vue musical essentiellement — le score de Jeff Grace rendant clairement hommage aux thèmes de Bernard Hermann), La Maison du Diable de Robert Wise (la menace invisible émanant des murs de la demeure), Les Autres d’Alejandro Amenábar (pour son traitement — quasi uchronique — de l’horreur), Shining de Stanley Kubrick (pour sa gestion d’un espace grandiose, et la menace qui s'en dégage), Evil Dead (au niveau du développement de l’intrigue) et Jusqu’En Enfer de Sam Raimi (pour ses rapports avec la sorcellerie, le satanisme).

Hélas, à trop vouloir refouler les codes actuels de l’horreur, Ti West a fini par confondre tension latente et longueur, suggestion et vacuité. En effet, il ne faut pas moins de 30 minutes à la protagoniste pour parvenir à la fameuse « Maison du Diable » du titre. Il faut également patienter 7 minutes de plus pour qu’un soupçon d’action se mette en branle… avant de s’évanouir jusqu’à la première heure du métrage où l’intrigue s’étoffe enfin. Et, comme si le spectateur n’avait pas attendu suffisamment longtemps, Ti West ne commencera à développer son histoire qu’un quart d’heure plus tard, soit 15 minutes avant la fin du film. Il est honorable d'avoir voulu soigner la psychologie et les motivations des protagonistes mais, sans dynamisme ni rebondissement, le public finit par abandonner !

En somme, même s’il faut reconnaître que ce traitement atypique (du moins, inhabituel par les temps qui courent) permet d’instaurer une certaine tension sous-jacente, le spectateur est vite pris par le sentiment que Ti West n’a rien à raconter (ce que soutiendra, d’ailleurs, la révélation finale de l’œuvre, dépourvue d’originalité et d’attrait) et que le réalisateur de The Roost a étiré jusqu’à la futilité un script qui n’aurait jamais dû dépasser le stade du moyen-métrage, voire du court-métrage. Pour résumer l'histoire, une étudiante est contactée par le propriétaire d'un inquiétant manoir pour garder sa mère toute une nuit (il faut 35 minutes pour en arriver là) ; mais d'étranges événements se produisent à l'intérieur et en dehors de la résidence (et ce, jusqu'au début du 3e acte).

Certes, Tom Noonan est aussi excellent qu’à l’accoutumée et les autres acteurs (la jeune Jocelin Donahue, en particulier) ne tombent jamais dans la caricature, conférant au contraire une aura d’authenticité à leurs personnages. Certes, les morceaux old school apparaissant ici et là participent au charme global de l’œuvre. Mais le fait est que toute patience a ses limites et que l’attente laisse place à l’ennui dès lors qu’un film n’offre rien à regarder ou ressentir. Creux et poussif, The House of the Devil est une sincère déception de la part d’un artisan aussi honnête que Ti West. Pour le coup, ce dernier a probablement passé trop de temps à se regarder le nombril en se disant que sa conception de l’horreur était meilleure que les autres, et qu’il pouvait faire aussi bien que Robert Wise, Stanley Kubrick ou Sam Raimi. Malheureusement pour lui comme pour nous, ça n’est pas le cas…


NOTE : 9.5/20

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   Jeu 25 Fév 2010 - 21:35

C'est ce que je craignais! Tout le monde crit au chef-d'oeuvre, mais ce film n'a pas l'air si extra que ça. Mais bon, je vais le visionner, avant de me prononcer officiellement, à savoir si c'est un bon ou un mauvais film.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mulder
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 24
Localisation : Québec
Film de genre favori : Psycho
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   Ven 26 Fév 2010 - 5:02


Après un Cabin Fever 2: Spring Fever qui m'a bien plu, j'avais une énorme envie de découvrir le dernier film de Ti West qui est acclamé comme son meilleur. Ce que j'adore de ce réalisateur, c'est qu'il rend hommage aux films des années 80 de manière talentueuse. Il adore utiliser des petits détails anodins comme des vieux walkmans, des téléphones usagés, des vêtements de cette époque, des coupes de cheveux crêpes, etc. Pour plusieurs ce genre de choses seront assez banals, mais pour moi je trouve ça touchant et bourré de professionnalisme. Il reste à savoir maintenant si ce nouveau film est aussi bon que Cabin Fever 2 : Spring Fever, ou simplement un coup brouillon de sa part.

Samantha, est une jeune collégienne qui vient d'acheter une maison, mais celle-ci coûte assez chère et nécessite un travail. Comme part magie, une affiche écrite ''Gardienne demandée'' arrive devant les yeux de Samantha qui profitent de l'annonce. Le soir venu, qui coïncide avec une éclipse, Samantha et sa meilleure amie arrivent à la maison des Ullman. Celle-ci à tous les défauts d'une maison bizarre et qu’on ne voudrait pas aller dedans. De plus, la fameuse famille annonce à la jeune fille que son boulot de babysitting va être très différant des autres. Samantha ne se sent pas très bien dans cette maison, au final, les Ullman lui feront une offre qu'elle ne pourra absolument pas refusée.

House of the Devil possède la texture d'un film des années 80, son ambiance est primordiale pour apprécier celui-ci et si vous n'êtes pas amateur de films psychologiques, passez votre chemin !!! Celui-ci construit son scénario sur l'aspect de l'hommage, de cette manière, on remarque à plusieurs reprises des petits clins-d'oeil envers Halloween, When a Stranger calls et Rosemary's Baby. Comme dans ceux-ci on remarque quelques choses de bizarres rôde dans cette maison, on ne sait pas quoi ou qui, mais on le ressent. Le développement de Samantha est d'ailleurs très intéressant, celle-ci est une jeune fille belle, intelligente et bourré de qualités, le réalisateur nous fait découvrir ses multiples activités en nous fessant regardé les multiples pièces que Samantha vérifie. Il est sûre que le scénario n'est pas tellement consistance, mais faut-il réellement un scénario pour avoir un résultat extra ? Je dis que non, Ti West donne tellement un hommage grandiose avec un générique d'introduction qui rappelle les films Grindhouse, la musique rock qui marche bien avec l'image, sa manière de faire monté la tension avec pratiquement rien et ses 15 dernières minutes qui jettent sur le derrière. Sa réalisation a tellement été peaufiné comparativement à son film précédent, que l'on embarque définitivement à sa façon de tourné ses scènes.

Ti West vient même ne pas offrir le petit extra à son public, les 15 dernières minutes sont envoyer très rapidement et en ne donnant pas le temps au spectateur d'en profiter. Il sûre que cette méthode sera frustrante pour beaucoup, mais moi ça fait le contraire. J'ai apprécié que West démontre que le réel plaisir sont les préliminaires, car à voir certaines productions qui ne donnent aucune chance à leur œuvre d'avoir un développement satisfaisant, ça fait parfois dur, Ti West à simplement voulut ne pas tomber dans ce piège en mettent plus de contenu, que l'anormal. Cette technique offre des plans d'images, jamais coupés ou écourtés, pour ma part j'adore cette tactique qui fait que le montage est plus cohérent et possède plus de scènes en apparences banals, mais qui démontre plus de potentiel.

L'élément qui fait froid dans le dos est la famille Ullman, cette famille en apparence normale dès leur première scène fait très peur. Elle n’a pas de sociabilité et semblant sortir de la rue, sérieusement les passages où les membres de la famille sont à l'écran me fessais très peur et me donnais envie d'arrêter ma télévision (ils sont si épeurant que ça) !!! Bien qu'il ne soit pas très sanglant, House of the Devil vient surprendre dans certaines scènes, je pense entre-autres au meurtre de la meilleure amie de Samantha qui est vraiment mémorable !!! Ce n'est peut-être pas du grand art, mais la séquence surprendra et prouvera qu'elle sera sans compromis pendant tout le métrage. Sinon, l'actrice principale, Jocelin Donahue est vraiment une bonne actrice et ressemble beaucoup à Margot Kidder dans ses jeunes années. En tout cas, j'ai vraiment été conquis par House of the Devil qui ne lâche pas son but et au final, la patience de Ti West est récompensée par l'admiration qu'on porte à son nouveau film.

Définitivement meilleur que son précédent film, House of the Devil est le résultat qu'aurait pu être Cabin Fever 2 : Spring Fever s'il aurait pu avoir toutes les libertés qu'il à eu sur son nouveau film. Mais, finalement, ça reste deux films très divertissants et qui offrent la marchandise chacun à leur manière !!!

NOTE: 18/20


Dernière édition par Mulder le Ven 26 Fév 2010 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-francaise.forumactif.com/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   Ven 26 Fév 2010 - 10:16

Mulder a écrit:
si vous n'êtes pas amateur de films psychologiques, passez votre chemin !!!

Ça n'a rien à voir avec les films "psychologiques", c'est juste que The House of the Devil est entièrement basé sur l'ambiance.

Citation :
Comme dans ceux-ci on remarque quelques choses de bizarres rôde dans cette maison, on ne sait pas quoi ou qui, mais on le ressent

Le souci, c'est que Ti West prend tellement son temps pour tenter d'instaurer une telle menace que l'on finit par s'en lasser. Si tu regardes bien La Maison du Diable, Robert Wise ne se contente pas de faire visiter le manoir à sa protagoniste, des éléments invisibles se produisent et le spectateur a quelque chose à se mettre sous la dent. Là, on voit juste Samantha se balader de pièce en pièce sans menace réelle. En gros, il ne se passe strictement rien pendant 1h15 ! Seule l'imagination du spectateur est au travail. Alors, oui, on peut trouver ça salutaire mais, dans ce cas, à quoi bon regarder ce film ?! Si c'est pour imaginer des éléments extérieurs au film, autant construire mon propre film !

Citation :
Il sûre que le scénario n'est tellement consistance

Traduction, please...

Citation :
mais faut-il réellement un scénario pour avoir un résultat extra ? Je dis que non

À vrai dire, le scénario est la base de tout métrage. Donc un mauvais scénario donnera un mauvais film. Et un film sans scénario est une merde creuse. Or The House of the Devil ne possède nullement un scénario de long-métrage, juste une accroche de court ou de moyen-métrage. Donc, pour te répondre, non seulement tout film a besoin d'un scénario mais, oui, il doit en plus être "extra". Cela ne veut pas dire pour autant que tout doit être montré et ne pas laisser place à l'imagination. Mais un scénario qui tient la route est primordial à toute oeuvre.

Citation :
Sa réalisation a tellement été peaufiné comparativement à son film précédent, que l'on embarque définitivement à sa façon de tourné ses scènes

C'est une blague ou quoi ? Les seuls plans travaillés et inspirés de West se trouvent dans le dernier quart d'heure. Tout ce qui précède fait dans la banalité et le simplisme !


Citation :
sérieusement les passages où les membres de la famille sont à l'écran me fessais très peur et me donnais envie d'arrêter ma télévision (ils sont si épeurant que ça)

T'es vraiment une chochotte ! Laughing
J'ai beau apprécier le jeu impeccable de Tom Noonan, il ne m'a fait frémir à aucun moment. On sent le coup venir dès le départ qu'il n'est pas net dans l'histoire, tout comme sa femme.

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   Mar 9 Mar 2010 - 23:29

The House of the Devil de Ti West - 10/20

Je trouve intéressant, que Ti West est voulut nous offrir un film du style de ceux des années 70-80, en priorisant l’ambiance et la psychologie des personnages. Mais, il y a tout de même des limites. Pendant environ 70 minutes, il ne se passe quasiment rien, à part qu’on fait la connaissance des divers protagonistes. Donc, c’est long, très long! Et, quand le film commence à devenir intéressant, le tout se termine. Bref, malgré de bonnes performances des acteurs et un très bon dernier 20 minutes, le film n’a rien d’inoubliable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   Mer 10 Mar 2010 - 10:06

John Doggett a écrit:
Pendant environ 70 minutes, il ne se passe quasiment rien, à part qu’on fait la connaissance des divers protagonistes.

Et encore, s'il y avait des protagonistes à présenter tout du long, ça irait. Là, on connaît tout le monde au bout de 35 minutes, le reste ça n'est que de la visite de la maison et c'est tout !

Merci Doggett, je me sens moins seul ! Very Happy

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The House of the Devil (2008) de Ti West   

Revenir en haut Aller en bas
 
The House of the Devil (2008) de Ti West
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The House of the Devil (2009, Ti West)
» The house of the devil
» House of 1000 Corpses & The Devil's Rejects (2003 & 2005, Rob Zombie)
» Le blog "fictif" de House
» [2008] House of Saddam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: