ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2001 Maniacs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Machiavel
Super Soldat
Super Soldat
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 35
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: 2001 Maniacs   Mar 25 Mar 2008 - 4:19

2001 Maniacs
de Tim Sullivan




N'ayant jamais vu l'original signé Hershell Gordon Lewis, je n'ai donc pas comparé le remake au produit de base...
Ce sympathique film est produit par Eli Roth, Scott Spiegel & Boaz Yakin, un trio qui va bientôt remettre le couvert avec Hostel 2 pour information.
L'acteur principal n'est autre que Robert Englund dans le rôle du maire du village, une interprétation comme Mr. Englund nous livre communément, il porte le film sur ses épaules mais on comprend vite que ce métrage ne se prend pas au sérieux.
L'humour y est très présent, cotoie un gore très élaboré pénétré par un érotisme crétin hélas, avec des bimbos en veux tu en voilà. Tim Sullivan utilise les codes du slasher sans pour autant en être un mais il utilise assez mal les règles en matière d'horreur.
En somme le film est correct mais possède un certain manque de punch et certains acteurs manque cruellement de crédibilité, sinon l'entreprise est bonne et nous passons un petit moment tout de même agréable et certains plans sont abondamment gores.

13/20









"Oeil pour oeil, dent pour dent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taverne-aux-series.forum-actif.net/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: 2001 Maniacs   Ven 28 Mar 2008 - 1:31

2001 Maniacs (2004)


Réalisé par Tim Sullivan
Écrit par Chris Kobin & Tim Sullivan

Musique de Nathan Barr
Avec Robert Englund, Lin Shaye, Giuseppe Andrews, Jay Gillepsie, Marla Leigh Malcom, Dylan Edrigton



« Un jour, j’ai fait confiance à un pet, je me suis retrouvé couvert de merde. »
« Enculés de pedzouilles de merde ! »





Presque 40 ans après l’infâme bouse signée Herschell Gordon Lewis, Tim Sullivan nous offre un remake haut en couleurs, supplantant son prédécesseur sans aucun doute possible. Derrière un scénario de départ écrit avec les pieds, Chris Kobin et Tim Sullivan sont parvenus à remodeler l’intrigue pour en faire une histoire détonante, refusant de se prendre au sérieux, à mi-chemin entre Hostel et Braindead. Remake oblige, le fil conducteur est toujours le même – des nordistes deviennent les hôtes des résidents cannibales et sadiques de Pleasant Valley – mais les deux scénaristes (et le réalisateur, par la même occasion) ont su apporter suffisamment de fraîcheur et de second degré pour faire de 2001 Maniacs un divertissement aussi malsain que déjanté. Plutôt que d’exposer bêtement de gros clichés ambulants à la manière d’Herschell Gordon Lewis, Kobin et Sullivan accumulent les stéréotypes pour mieux en jouer et s’en moquer. Tel le binoclard coincé de service, volontairement caricaturé à l’extrême. Comme ces campagnardes écervelées, blondes au dehors, machiavéliques au dedans. Ou encore ce bouseux dont le passe-temps favori consiste à enculer une brebis ! En somme, voilà une galerie de personnages tous plus poilants les uns que les autres, finement étudiés derrière cette couche de stéréotypes.







Mais, reconnaissons-le, 2001 Maniacs ne serait rien sans Robert Englund. Dégagé de la tutelle de Tobe ‘Je ne sais faire que des navets’ Hooper, l’acteur peut enfin nous faire partager ses talents, et dévoile une prestation tout bonnement excellente. On demeure un peu plus mitigé concernant le casting restant. D’un côté, les comédiens incarnant les touristes de passage se montrent plutôt moyens. D’un autre, les interprètes des habitants de Pleasant Valley se révèlent fort convaincants – grandement aidés, bien sûr, par leurs personnages bidonnants.
Avant de nous offrir les thèmes pétrifiants et dérangeants du Hostel d’Eli Roth, Nathan Barr se fait gentiment la main avec 2001 Maniacs. Si le score se trouve bien en-deçà des capacités du compositeur, il n’en reste pas moins satisfaisant.
En bref, partant d’une série Z douloureusement kitsch, Tim Sullivan arrive à un remake fracassant. On pourra cependant lui reprocher un final trop facile car trop proche du métrage original (la ringardise en moins) mais qui a le mérite de clore 2001 Maniacs comme il a commencé : dans le sang et l’humour noir.





Réalisation : 3.5/5
Histoire : 4/5
Acteurs : 4/5
Musique : 3/5



Cameo discret d'Eli Roth, co-producteur du métrage...

Note : 14.5/20

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
2001 Maniacs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2001 Maniacs
» 2001 maniacs fields of scream
» 2001 Maniacs: Field of Screams (2010, Tim Sullivan)
» 2001 Maniacs (2005, Tim Sullivan)
» Two Thousand Maniacs! (1964, Herschell Gordon Lewis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: