ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Motel (Vacancy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Machiavel
Super Soldat
Super Soldat
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 35
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Motel (Vacancy)   Mar 25 Mar 2008 - 4:11

Motel
(Vacancy)
de Nimrod Antal








Avec Kate Beckinsale et Luke Wilson

Sortie en Salles le 1er Août 2007



En panne de voiture, David et Amy, un jeune couple au bord du divorce, se retrouvent obligés de passer la nuit dans un motel miteux éloigné de tout. Par hasard, ils découvrent des cassettes vidéo montrant plusieurs meurtres commis dans la chambre qu'ils occupent. Terrifiés par la réalité des scènes, David et Amy comprennent que s'ils ne font rien, ils seront très bientôt les stars du prochain film...
Face à l'horreur et aux cinéastes maniaques du motel, David et Amy ne peuvent compter que l'un sur l'autre pour survivre à ce qui risque fort d'être leur dernière nuit...












Le concept peut s'avérer casse-gueule au vu de la bande annonce, le produit pouvait s'apparenter à une série B de bas étage mais au lieu de celà nous avons le plaisir de partager le calvaire enduré par les deux victimes à savoir Kate Beckinsale et Luke Wilson. Leur présence au casting de ce petit film est pour le moins surprenante dans un premier temps. Le premier quart d'heure ne séduit pas spécialement mais une fois l'arrivée au Motel des protagonistes, le suspense et l'angoisse monte crescendo. L'élément clef de tout ce suspense n'est autre que cette chambre d'hotel qui réserve bien des surprises, à commencer par la découverte des snuff-movie tourné dans ce lieu-même. Le réalisateur maîtrise son film et créer des situations qui invitent le spectateur dans ce monde de perversité que personne n'envierai. Par contre il faut reconnaître au métrage certaines prévisiblités qui freinent à certains moments l'impact de certaines scènes. Un film à voir !



Bande Annonce du Film



14/20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taverne-aux-series.forum-actif.net/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Lun 7 Avr 2008 - 10:39

Le concept semblait en effet un peu bateau mais je dois avouer que les critiques que j'en ai lues et les photos que j'en ai vues me mettent l'eau à la bouche. Je pense que je le regarderai un de ces quatre avec madame... Smile

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Mer 28 Jan 2009 - 3:18

Vacancy de Nimród Antal



Après un troisième visionnement, j’ai toujours autant de misère à véritablement apprécier ce film, autant que certaines personnes. Mise à part le dernier 10 minutes et quelques scènes ici et là, où tout est tellement prévisible, que le suspense tombe au niveau zéro; le suspense est en grande partie très bon. Il n’y a aucun doute sur ça. La réalisation est impeccable, tout comme les acteurs, ainsi que son ambiance qui monte crescendo. Mais, comme d’autres personnes l’ont dit, je ne comprends pas, pourquoi les vilains n’agissent pas comme dans leurs vidéos. Ça gâche vraiment le film, car on s’attend à voir le même genre de scènes. Mais non, ces chers vilains agissement différemment! Bizarre! De plus, le happy-end est vraiment de trop. Au final, Vacancy est un bon petit film d’horreur. Mais, il aurait pu être encore meilleur, comme bien d’autres films du genre.

Note: 14/20

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Mer 28 Jan 2009 - 22:19

Sais-tu si le 2e volet rehausse la barre ?

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Jeu 29 Jan 2009 - 1:46

ArPaNet a écrit:
Sais-tu si le 2e volet rehausse la barre ?

Justement, j'ai visionné le 2e volet, cet après-midi. Et, je dois dire, que pour un Direct-To-DVD, c'est une véritable claque sur la gueule. Selon moi, cette préquelle est de loin, bien meilleur que le précédent film. J'en ferai la critique plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Jeu 29 Jan 2009 - 10:23

Je l'attends fermement. Wink

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   Ven 6 Mar 2009 - 14:01

John Doggett a écrit:
Mais, comme d’autres personnes l’ont dit, je ne comprends pas, pourquoi les vilains n’agissent pas comme dans leurs vidéos. Ça gâche vraiment le film, car on s’attend à voir le même genre de scènes. Mais non, ces chers vilains agissement différemment! Bizarre!

En quoi est-ce étrange ?
Les "Vilains" agissent différemment parce que les victimes agissent elles aussi différemment. Si les héros de l'histoire n'avaient pas fait preuve d'autant de perspicacité, il se serait déroulé le même genre de scènes, c'est évident.




MOTEL
(Vacancy – 2007)



INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS



Réalisé par Nimrod Antal
Écrit par Mark L. Smith
Musique de Paul Haslinger
Avec Kate Beckinsale, Luke Wilson, Frank Whaley, Etham Embry, Scott G. Anderson, David Doty







Nombreux sont les films d’horreur à jouer la carte du réalisme, très peu y arrivent sans verser à un moment ou un autre dans l’invraisemblance (À L’Intérieur) ou la répétition (The Strangers). C’est pourtant ce qu’ont réussi à faire Nimrod Antal et Mark L. Smith avec leur Motel (alias Vacancy), un thriller haletant qui déjoue habilement les poncifs et raccourcis habituels, pour ne laisser transparaître que des peurs simples et quotidiennes (voyeurisme, claustrophobie, harcèlement, peur du noir, etc.). On pourra toujours contester le fait que l’intrigue s’inspire largement du Psychose d’Alfred Hitchcock – tout comme le thème de Paul Haslinger s’inspire de la partition-phare de Bernard Hermann – mais force est de constater que scénariste, metteur en scène et compositeur livrent avant tout un hommage somptueux au métrage de 1960, sans oublier de conférer une identité propre à Motel et son développement.







Ici, David et Amy se voient forcé de loger dans un motel pour une nuit. Après avoir découvert des cassettes vidéo compromettantes, ils comprennent que les gérants se livrent à un jeu de massacre avec les clients, filmant chacune de leurs exactions à l’aide de caméras dissimulées dans la chambre. Pas de Norman Bates schizophrène ni de mère meurtrière donc, le script de Mark Smith s’appuie au contraire sur l’accroche de Psychose pour mieux s’en éloigner. Outre un développement sans lieu commun du récit, Motel jouit avant tout d’une galerie de personnages humains et touchants, logiques, cohérents dans leurs actes et réactions. Pas de grands ados décérébrés, obsédés par la débauche et la défonce ; mais des protagonistes en pleine crise conjugale, blessés par la mort brutale de leur enfant. Un couple qui réfléchit avant d’agir, préfère se méfier plutôt que se jeter dans la gueule du loup (contrairement à la majorité des films d’horreur !).





Des personnages, en somme, qui suscitent d’emblée empathie et identification, sans jamais tomber dans des travers dramatiques pathétiques et surenchéris, et dont les tentatives « héroïques » sont plus souvent punies que récompensées. À ce propos, si Amy emprunte le parcours somme toute assez classique des héroïnes de thriller, elle ne s’en sort pas non-plus indemne et elle ne parvient à ses fins qu’après un lot de souffrances. Même les personnages secondaires (le flic, en particulier) et les assaillants de l’histoire échappent aux stéréotypes de l’horreur. Humains eux aussi, les agresseurs (terrifiants derrière ce masque de fortune) commettent des erreurs, peuvent se laisser dépasser par les événements, sans pour autant agir illogiquement.
Spoiler:
 





Si la rigueur que Mark Smith attribue au scénario et aux personnages apparaît remarquable, il convient aussi de saluer la performance des acteurs principaux. Alors qu’on pouvait les penser mal à l’aise dans un rôle non comique, Luke Wilson et Kate Beckinsale s’en sortent admirablement bien. Les deux acteurs se fondent discrètement dans la peau de leurs personnages et traduisent à la perfection les émotions qui les assaillent (aussi bien la peine que la détresse). Bien que plus effacés, les acteurs incarnant les gérants du motel évitent les faux pas (mention spéciale à Frank Whaley) et la surenchère psychopathique que le spectateur doit habituellement se farcir.





Au final, Motel surprend très agréablement son public. En premier lieu parce qu’il bénéficie d’un scénario sans cesse cohérent, simple mais jamais simpliste, et intelligemment ficelé (jusque dans ce final épatant, qui ne correspond ni à un happy-end ni à une fin tragique). Ensuite parce que l’aspect strictement technique ne trahit aucune maladresse (score prenant, photo exemplaire, tenue de caméra jamais branlante, mise en scène finement étudiée, préférant recourir à la suggestion qu’à la démonstration outrancière), en dépit d’un académisme certain. Pas de quoi révolutionner le cinéma de genre, mais un modèle d’efficacité qui nous rappelle que les films d’horreur sans cliché ni invraisemblance existent aussi.






NOTE : 15.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Motel (Vacancy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Motel (Vacancy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Motel Mozaïque | 8-9.04.2011 | Rotterdam
» Motel
» Motel 2
» [2007] Motel 1 & 2
» Motel Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: