ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: The Strangers   Mer 29 Oct 2008 - 23:12

The Strangers de Bryan Bertino



Synopsis: Dans une maison isolée, un jeune couple est assailli par trois inconnus masqués. Une soirée romantique se transforme en longue nuit cauchemardesque.



Avec toutes les invasions de domicile, qu’il y a eu ces dernières années, le premier film de Bryan Bertino devrait foutre la frousse, à bons nombres de personnes. Certes, il n’est pas parfait, mais il réussit sans problème, à nous effrayer, à de nombreuses reprises.



The Strangers débute plutôt lentement, mais cela est pour permettre à Bryan Bertino de mieux instaurer une atmosphère très angoissante. L’excellente photographie et le très bon travail à la lumière aideront, à instaurer cette atmosphère. À comparer la plupart des films d’horreur sortis dans les dernières années, le film de Bertino ne mise pas sur des scènes sanglantes ou gores, il opte plutôt pour des scènes à l’ancienne et réaliste, provoquant une terreur psychologique extrêmement efficace. Il réussit à nous tenir en haleine, pendant quasiment toute la durée du film. Ces scènes sont simples, mais très effrayantes. De plus, ils laissent planer le mystère, sur ces fameux assaillants masqués, qui surgissent de partout et de nul part. Ce qui donne droit, à de bonnes scènes terrifiantes. Pour ce qui est du mystère, entourant ces mystérieux agresseurs, on ne sera jamais vraiment leurs réelles motivations.



Malheureusement, The Strangers n’est pas exempts de défauts. Les 10-15 dernières minutes du film viennent gâcher tout ce qui avait été développé de bon, auparavant. Alors, toute la tension disparaît et on assiste, à une finale bâclée. À part ça, personne ne pourra douter de la performance de Liv Tyler (The Incredible Hulk) et Scott Speedman (Underworld). Ils sont d’une efficacité étonnante, et leur interprétation est très solide. Il y a aussi la trame sonore de Tomandandy (P2, The Hills Have Eyes), qui fait en sorte, de nous offrir de bonnes scènes effrayantes.



Dans la lignée de Ils (David Moreau & Xavier Palud) et Vacancy (Nimród Antal), The Strangers s’avère être un bon slasher, malgré une finale extrêmement décevante et un scénario très classique. Bryan Bertino signe un premier film très prometteur.

Note: 17/20

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: The Strangers   Jeu 30 Oct 2008 - 11:03

Je ne sais pas ce qu'il en est de la qualité effective du métrage mais l'affiche donne sacrément envie, en tout cas. Ceci dit, ta critique me rebute un peu : généralement, les fins merdiques viennent ruiner mon appréciation du film. Comme Haute Tension, par exemple...

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: The Strangers   Jeu 30 Oct 2008 - 15:37

ArPaNet a écrit:
Ceci dit, ta critique me rebute un peu : généralement, les fins merdiques viennent ruiner mon appréciation du film. Comme Haute Tension, par exemple...

Peut-être apprécieras-tu cette finale? Mais, la plupart des gens sont du même avis...elle gâche le film.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: The Strangers   Sam 28 Fév 2009 - 14:16

John Doggett a écrit:
Malheureusement, The Strangers n’est pas exempts de défauts. Les 10-15 dernières minutes du film viennent gâcher tout ce qui avait été développé de bon, auparavant. Alors, toute la tension disparaît et on assiste, à une finale bâclée.

Franchement, je ne vois pas en quoi le final est bâclé. Certes, le refus systématique des scènes d'exposition tourne parfois à la facilité. Mais c'est là aussi l'une des qualités de The Strangers : refuser les conventions pour s'attacher à un scénario réaliste, certes léger, mais dépourvu d'artifices.

Enfin, voici ma critique :


THE STRANGERS
(2007)






Écrit & Réalisé par Bryan Bertino
Musique de Tomandandy
Avec Liv Tyler, Scott Speedman, Laura Margolis, Kip Weeks, Gemma Ward, Glenn Howerton










Tandis que la plupart des films d’horreur contemporains ou antérieurs témoignent d’un récit incohérent, formaté et/ou bardé de lieux communs, The Strangers se démarque d’emblée par un souci de réalisme constant ainsi qu’un rejet des conventions. Le métrage de Bryan Bertino a beau introduire une intrigue pour le moins classique (un huis-clos dans lequel Kristen et James reçoivent la visite de trois inconnus masqués, bien décidés à massacrer le couple de locataires), l’auteur parvient à tirer l’épingle de son jeu par l’intermédiaire de protagonistes sans cesse logiques et humains, pourvus d’une personnalité stable et touchante ; de tueurs intrigants, charismatiques, effrayants (très influencés par le Jason Voorhees des premiers Vendredi 13), et dont le mystère restera minutieusement préservé ; et d’un développement intelligent, se refusant à tout poncif, tout raccourci, toute invraisemblance ou tout élément tant soit peu discutable. Ainsi, Bryan Bertino nous prouve qu’il est encore possible de réaliser des films d’horreur tendus et angoissants, sans recourir nécessairement à des épanchements gore ou des minettes dénudées.







D’un autre côté, les qualités de The Strangers s’avèrent à double tranchant. Autant la simplicité du scénario et son refus catégorique des clichés font toute son efficacité, autant cet attachement à la réalité est aussi rendu possible par un récit insuffisamment fouillé, qui préfère stagner aux bases de l’intrigue plutôt que s’aventurer dans un développement plus complexe, plus original et – inévitablement – plus enclin aux poncifs et invraisemblances. Dans le même ordre d’idées, s’il est salutaire et appréciable de ne pas lever stupidement le voile sur l’identité et les motivations réelles des « Étrangers » du film (et d’éviter la classique scène d’exposition finale), l’obstination du cinéaste à nous en remettre à notre seule interprétation tend parfois à la facilité. Par conséquent, on ne saurait déterminer si l’explication de la venue des Étrangers (« Pourquoi ? » : « Parce que vous étiez dans la maison ! ») est satisfaisante et remarquable ou si, à l’inverse, elle vient souligner une histoire un peu trop frileuse.










On pourra d’ailleurs aboutir au même constat en ce qui concerne les acteurs et le compositeur. Les uns paraissant tellement naturels qu’ils en oublient de jouer, d’où une performance qui manque parfois de rigueur. L’autre signant des partitions adéquates, prenantes, mais guère inédites et souvent discrètes. Dans The Strangers, les intentions de Bertino et de ses acolytes se montrent donc aussi louables que contestables. Et notre appréciation du métrage s’en ressent irrémédiablement. Toutefois, parce qu’il s’affranchit des illogismes habituels, des personnages stéréotypés polluant le genre horrifique, et parce qu’il parvient à insuffler une tension palpable et des séquences terrifiantes (la première apparition – tout en retenue – de l’Étranger dans le salon est à vous glacer le sang), The Strangers s’impose comme un film d’horreur novateur, profondément imparfait mais tout de même convaincant.











NOTE : 14.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Loubnaa
Super Soldat
Super Soldat
avatar

Féminin Nombre de messages : 484
Age : 30
Film de genre favori : * Scream
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: The Strangers   Ven 23 Oct 2009 - 9:47

Bon je suis d'avis avec tout le monde, la fin est ridicul (je parle de la toute dernière scène). Sinon, la première partie du film est hyper convaincante, j'ai eu peur et sursauter à de nombreuses reprise, mais la deuxième à gâché le tout. Beaucoup trop de questions en suspend (Pourquoi lui avoir remis la robe? Pourquoi eux? ...) Un bon film frais au milieu des films de torture, des filles à poil, qui, pour une fois, n'utilise aucun clichés et se tien un poil au dessus de la masse general.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Strangers   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Strangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2008] The Strangers
» cherche films horreur similaire à " the strangers "
» My Mother and other strangers BBC 2016
» Claire Skinner
» PIRATES OF THE CARIBBEAN ON STRANGERS TIDES: ANGELICA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: