ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RoboCop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: RoboCop   Mer 1 Oct 2008 - 20:10


RoboCop (1987)


INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Réalisé par Paul Verhoeven
Écrit par Edward Neumeier & Michael Miner
Musique de Basil Poledouris
Avec Peter Weller, Nancy Allen, Daniel O’Herlihy, Ronny Cox, Kurtwood Smith, Miguel Ferrer, Robert DoQui, Ray Wise, Felton Perry, Paul McCrane



SYNOPSIS
Fin du 20e siècle. Detroit est devenue une ville de cauchemar, incontrôlable, que les criminels mettent à feu et à sang. Au sein de laquelle les dirigeants sont corrompus et la police officiellement incapable d’enrayer la montée de violence. Il reste une dernière chance : RoboCop, flic mi-homme mi-robot, créé à partir de la dépouille d’Alex Murphy, policier mort en service. Blindé et puissamment armé, RoboCop nettoie la ville de Detroit avec une efficacité redoutable. Mais, si le flic a l’apparence d’une machine, il n’en possède pas moins l’âme d’un homme, hanté par son passé et bien décidé à se venger.





Avec le succès de Terminator au box-office, il aurait été difficile de croire que les cyborgs n’empliraient pas vite les écrans. Or, au lieu de produire une copie conforme du métrage de Cameron, Paul Verhoeven et ses scénaristes nous délivrent leur vision de la chose. Ainsi, naît RoboCop. Autant le film permet d’approfondir les rapports entre Humain et Machine (la mémoire humaine peut-elle être plus forte qu’un formatage informatique ?) et, par la même occasion, de citer indirectement les œuvres d’Isaac Asimov (notamment Les Robots Rêvent-Ils de Moutons Mécaniques ?, ou en déléguant au cyborg 3 Directives Primaires) ; autant sert-il de tremplin, aux scénaristes, pour tirer le portrait d’une société à la dérive, gouvernée par d’immoraux dirigeants capitalistes, manipulée par les media – s’extasiant à maintenir un climat de violence et de tension –, délaissée par la police ou contraignant ses agents à utiliser des méthodes brutales, sauvages, inhumaines. Derrière cette virulente satire sociale, d’aucuns sauront y reconnaître une critique, du moins une remise en cause, de la guerre et des progrès de la science dans ce domaine (rappelons que la Guerre Froide n’a pas encore expiré son dernier souffle au moment du tournage). Pour ce qui est du scénario en lui-même, Edward Neumeier et Michael Miner ne font là que créer l’un des plus grands personnages de l’histoire de la Science-Fiction, dont les turpitudes et aventures se suivent avec un plaisir coupable, malgré un final expédié à la va-vite (quoique saisissant).





Non sans évoquer un David Cronenberg à ses débuts, Paul Verhoeven adjoint une réalisation froide, clinique, à son film. Lui conférant de ce fait une atmosphère macabre et malsaine, qui ne laissera personne indifférent. Seulement, les années passant, la réalisation de Verhoeven révèle aussi quelques faiblesses. Telles que cette mise en scène parfois trop théâtralisée – au niveau des combats et de la gestuelle de RoboCop, principalement. Ou comme ces bruitages, souvent vieillots et de trop – hormis ceux accompagnant les mouvements du robot, contribuant alors au charme du personnage. Relativement à ce dernier, il faut bien reconnaître que Peter Weller s’approprie le rôle avec finesse, lui prêtant autant d’humanité que de puissance (physique comme mentale) – ce, en dépit des mimiques un brin ringardes qu’il lui octroie de temps à autre. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, Weller ne porte pas seul le film sur son dos puisqu’il s’accompagne de Nancy Allen (Lewis), Daniel O’Herlihy (le grand patron), Miguel Ferrer (Morton), Felton Perry (Johnson) et même Paul McCrane (ex-Dr Romano de la série Urgences), tous plus convaincants les uns que les autres et surtout en symbiose parfaite avec les rôles assignés. À la bande-son, le méconnu Basil Poledouris amène un thème principal mémorable, sublime, doublé de partitions annexes inégales mais entraînantes.
En un peu plus d’1h30, c’est tout un univers que Paul Verhoeven met en scène. Un univers sans foi ni loi, corrompu, malfamé, crasseux, violent, abject ; dans lequel il faut appliquer la loi du talion à la lettre pour y faire régner un tant soit peu l’ordre. RoboCop a beau avoir pris quelques rides, il peut conserver avec fierté sa place au Musée des Films de SF Cultes.





Note : 15.5/20


ERREURS DE PARCOURS...
Dans cette séquence, Lewis et Murphy poursuivent des bandits armés jusqu'aux dents à bord d'une voiture. Dans un premier plan, des balles perforent le pare-brise de la voiture de police. Tandis que le pare-brise est comme neuf dans le plan suivant puis à nouveau endommagé dans le plan d'après. Smile





NOTE SUR LE DIRECTOR’S CUT DE ROBOCOP :



Bien que cette version – allongée de quelques minutes, seulement – ne soit pas essentielle, force est d’admettre qu’elle apporte une touche supplémentaire de violence, d’insanité et de malaise à l’œuvre de Paul Verhoeven. Notamment via cette fusillade interminable du cobaye, par l’ED-209, dans l’introduction ; les tortures physiques et psychiques orchestrées sur Alex Murphy ; ou encore via ce complément sanglant et morbide de l’égorgement final. En somme, voici un Director’s Cut avant tout réservé aux fans de RoboCop ou aux amateurs de gore craspec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Machiavel
Super Soldat
Super Soldat
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 36
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: RoboCop   Ven 3 Oct 2008 - 17:28

La version unrated est vraiment appréciable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taverne-aux-series.forum-actif.net/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: RoboCop   Ven 3 Oct 2008 - 20:43

En effet.

Ça te fait découvrir le film sous un tout autre aspect. Du Verhoeven à 100% !

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: RoboCop   Lun 25 Aoû 2014 - 1:51

Revu:

Robocop de Paul Verhoeven - 20/20

Vraiment trop génial, ce Robocop! Ça été un vrai régal de le revoir, après plusieurs années. L’histoire est vraiment très bonne. Il y a une excellente critique sociale. L’humour est délicieux, tout comme les dialogues. Les acteurs sont sensas. La bande son est merveilleuse à entendre. Le film est très bien rythmé. L’action ne manque pas. Je ne me rappelais pas, que l’exécution de Murphy était aussi violente, tout comme le mec qui se fait buter par l’ED-209 en début de film. Le coup du mec qui fond, dû aux produits toxiques, est aussi vraiment nice. Par contre, les effets visuels datent. Mais, cela n’empêche en rien au plaisir de voir et revoir ce film. Total Recall et Robocop sont clairement les meilleurs films du réalisateur hollandais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RoboCop   

Revenir en haut Aller en bas
 
RoboCop
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROBOCOP - TOUTES VERSIONS (MMS10 - MMS26 - MMS32)
» Robocop 2
» Robocop
» Robocop va avoir sa statue à Détroit !!!
» Review: Robocop 18" Neca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Lieu de Culte-
Sauter vers: