ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 28 Jours Plus Tard (28 Days Later)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: 28 Jours Plus Tard (28 Days Later)   Lun 29 Sep 2008 - 20:50


28 Jours Plus Tard
(28 Days Later)
– 2002


Réalisé par Danny Boyle
Écrit par Alex Garland

Musique de John Murphy
Avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Christopher Eccleston, Megan Burns, Brendan Gleeson





Suite à des tests sur des animaux, un virus se propage dans la ville de Londres et transforme quiconque entre en contact avec en zombie. 28 jours plus tard, Jim se réveille dans un hôpital et découvre une ville qu’il croit déserte. Mais, très vite, c’est une cité infestée de zombies à laquelle il doit faire face. Mais, ne vous méprenez pas, 28 Jours Plus Tard s’apparente bien plus à un drame psychologique et à une réflexion sur la condition humaine qu’à un zombie movie ou un survival. En effet, les ¾ du métrage se déroulent sans morts-vivants ni scènes violentes. Le thème de la contamination par le sang sert plus d’arrière-plan que de trame centrale. Le scénario d’Alex Garland se concentre davantage sur la psychologie des personnes, leur évolution au sein de cette société chaotique revenue au point zéro, et égratigne au passage l’idéologie militaire et guerrière. Au fond, chaque survivant est un être qui se cherche et chacun va y trouver sa voie. Même s’il manque scrupuleusement de dynamisme et de zombies, le scénario de Garland se compose d’une satire sociale fort bien amenée. Et n’oublions pas que Garland nous expose un meurtre final d’une sauvagerie extrême dans lequel Jim extermine un militaire à mains nues.





Assez banale de prime abord, la réalisation de 28 Jours Plus Tard révèle en réalité un magnifique traitement des espaces, des prises de vue et mouvements de caméra couillus – dont des plans multiples et des travellings en pagaille. Malgré sa monumentale tête à claques, Cillian Murphy fait preuve d’une performance admirable car cohérente et juste. Il en va de même pour Megan Burns (Ana) et Christopher Eccleston (Frank). En revanche, la prestation de Naomie Harris nous laisse quelque peu sceptique ; surtout que l’actrice sait se montrer plus convaincante (voir son interprétation de Tia Dama dans les deux derniers Pirates des Caraïbes)… De son côté, John Murphy – futur compositeur du Miami Vice de Michael Mann – délivre un score musical très british dont certaines tonalités ne sont pas sans évoquer Radiohead. Ce qui n’est absolument pas une tare. Au contraire, ce score énergique et entraînant colle merveilleusement bien au visuel de Danny Boyle et lui confère un charme fou. En définitive, 28 Jours Plus Tard est à prendre comme un drame satirique à l’égard de la condition humaine, plutôt qu’un film de morts-vivants. On reste un peu sur notre faim à cause d’un scénariste trop avare sur les scènes de zombies. Mais cette « lacune » se voit comblée par un développement ingénieux.





Réalisation : 3.5/5
Histoire : 3.5/5
Musique : 4/5
Acteurs : 4/5


Note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
28 Jours Plus Tard (28 Days Later)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 28 jours plus tard (28 days later...)
» 28 jours/28 semaines plus tard -Danny Boyle/J.C. Fresnadillo
» Stake Land de Jim Mickle
» La Nuit des fous vivants (1973)
» Ghost of Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: