ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Body Bags

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Body Bags   Lun 29 Sep 2008 - 20:25

BODY BAGS (1993)


Écrit par Billy Brown & Dan Angel
Musique de John Carpenter & Jim Lang



Après George Romero et Stephen King, c’est au tour de John Carpenter et Tobe Hooper de s’atteler aux films à sketches. Aujourd’hui, il faut bien l’admettre, Body Bags a pris un petit coup de vieux et fait plus rire qu’il ne captive véritablement. Mais l’humour noir omniprésent et les histoires souvent loufoques qui parsèment Body Bags lui prêtent un charme indéniable. Présenté par un croque-mort – qui n’est pas sans rappeler le Gardien des Contes de la Crypte en moins décomposé –, Body Bags se compose de 3 segments ainsi que d’un fil conducteur, celui dudit croque-mort.

The Gas-Station (La Station-Service)

Réalisé par John Carpenter
Avec Robert Carradine, Alex Datcher, Wes Craven, Sam Raimi, David Naughton



Une étudiante en psychologie est employée dans une station-service pour effectuer sa première nuit de garde. Mais sa nuit d’évaluation est vite perturbée par l’arrivée d’un tueur à la machette…



Pourri par la miteuse prestation d’Alex Datcher (fausse dans son jeu comme dans chacune de ses expressions) et une histoire sans surprise, The Gas-Station n’est sauvé que par la réalisation envoûtante de John Carpenter et l’apparition d’un très beau monde tel que Wes Craven et Sam Raimi. En dehors de cela, on s’ennuie beaucoup jusqu’à l’apparition du fameux tueur (croisement bâtard entre Jason et Michael Myers) et l’épisode se termine au moment où il commençait à devenir intéressant. Dommage…



Note : 12/20



Hair (Les Cheveux du Docteur Miracle)

Réalisé par John Carpenter
Avec Stacy Keach, David Warner, Sheena Easton, Greg Nicotero



Un homme est obnubilé par sa calvitie naissante. Après avoir tenté plusieurs remèdes miracles bidon, il fait appel à un procédé révolutionnaire, mis au point dans les laboratoires de Roswell. Très vite, il retrouve sa crinière de séducteur. Seul problème, ses cheveux n’arrêtent pas de pousser et semblent exercer un certain contrôle sur son cerveau…

Ici, pas de tueur en série détraqué, juste une bonne dose d’humour noir et de second degré mettant en scène un Stacy Keach hilarant et une histoire qui l’est tout autant. Malgré les effets spéciaux vieillis et le final prévisible de l’épisode, Hair s’impose comme le meilleur segment de Body Bags, du moins comme le sketch le plus tordant de la franchise. Contrairement à The Gas-Station, John Carpenter se fait ici plus discret en matière de réalisation mais nous réserve avec Jim Lang une bande-son jazzy fort appréciable. À noter le cameo de Greg Nicotero, futur expert en maquillages spéciaux attitré de la série Masters of Horror.



Note : 14.5/20



Eye (Œil Pour Œil)
Réalisé par Tobe Hooper
Avec Mark Hamill, Twiggy, John Agar, Roger Corman, Charles Napier



Après un grave accident de voiture, un jouer de base-ball à la carrière prometteuse se retrouve privé de son œil droit. Refusant son destin brisé, il opte pour une pratique chirurgicale nouvelle qui consiste à lui implanter l’œil d’une autre personne. L’opération finie, le sportif recouvre la vue mais est traversé par des visions d’horreur : il voit des cadavres de femmes revenir à la vie.



L’histoire ne surprend pas tellement et rappelle le précédent sketch à plusieurs égards. Mark Hamill (alias Luke Skywalker dans une certaine saga « étoilée ») n’est pas toujours convaincant, hormis dans la dernière partie. La musique ne laisse pas de traces indélébiles dans nos esprits. Quant à la réalisation, Tobe Hooper possédait encore, à cette époque (désormais révolue !), des atouts dans son jeu et nous fait part de prises de vue intimistes parfois troublantes (le zoom sur l’œil implanté, le plan en contre-plongée sur un Mark Hamill en pleine crise de démence). En somme, on devine facilement le déroulement des événements mais l’histoire nous divertit la plupart du temps.



Note : 12.5/20


The Morgue (La Morgue)

Avec John Carpenter, Tobe Hooper, Tom Arnold



Un croque-mort nous présente les 3 segments précités en ouvrant tour à tour des « sacs à cadavres », ces sacs noirs utilisés pour recouvrir les corps dans les affaires de meurtres.

Un film à sketches présenté par John Carpenter lui-même ? Ce concept laisse rêveur et continue à remplir le cœur de tout aficionado de l’horreur. Même s’il en fait parfois des tonnes, John Carpenter réussit à amuser la galerie à bon escient. Et le retournement final de l’histoire s’avère plutôt bien pensé.

En fin de compte, Body Bags ne présente rien de sensationnel mais la présence de Carpenter, Hooper, Craven, Raimi, Naughton, Nicotero, Corman, Napier, et Carradine dans un même film justifie à elle seule qu’on y prête attention.



Note générale : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
Body Bags
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clownface de Jason Pearson dans Body bags (statue finie)
» Body Bags (1993, John Carpenter & Tobe Hooper)
» [Prima Dolly AA] Peaches Pure Neemo body p.4
» Le Body-Art des années 60-70- Histoire de l'Art
» body slim version

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: