ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: MAY   Jeu 25 Sep 2008 - 13:14

MAY (2002)


Écrit & Réalisé par Lucky McKee
Musique de Jaye Barnes-Luckett
Avec Angela Bettis, Jeremy Sisto, Anna Faris, James Duval, Merle Kennedy, Kevin Gage, Nichole Hitlz



SYNOPSIS
May est une jeune femme timide et complexée qui a beaucoup de mal à se faire des amis et dont l’attitude paraît étrange aux yeux des autres. Elle partage son appartement avec sa seule amie : Suzie, une poupée que sa mère lui a donnée lorsqu’elle était petite. Un jour, May fait la connaissance d’Adam, un bellâtre aux belles mains. Quand ses tentatives d’être aimée par cet être de chair et de sang échouent, May décide de se fabriquer elle-même un ami qui serait parfait…





En l’espace d’un seul film, Lucky McKee se propulse au rang des réalisateurs de genre les plus prometteurs. May mêle brillamment film d’horreur, scènes gore, histoire sentimentale, comédie et drame. À l’instar d’un certain Carrie – métrage avec lequel il partage plus d’un point commun -, l’œuvre de McKee se concentre sur la vie de May, une jeune fille troublée, rejetée de tous, désespérément esseulée. Peu à peu, May sombre dans une psychose meurtrière et revancharde. Lucky McKee prouve ses talents de scénariste en confiant à May un parcours chaotique et magistralement bien écrit.





La vie de May se résume en une accumulation de frustrations, de rejets, de déceptions. Où la retenue prime sur la satisfaction, et où ce qui est aimé s’avère intouchable (sa poupée doit rester au fond d’une boîte, Adam se sépare brusquement d’elle…). May est aussi une femme qui se cherche, incapable de ressentir de la compassion, obsédée par la perfection humaine, présentant un certain penchant pour le morbide et le macabre. À cette histoire particulière, Lucky McKee adopte une réalisation qui l’est tout autant. Proche d’un film d’auteur, May se révèle comme un chef-d’œuvre à part entière.





Gloire à Jaye Barnes-Luckett pour ses compositions à la fois pesantes, inquiétantes, mélodieuses et tout simplement sublimes. Et dont le thème principal – construit à partir d’envoûtants chœurs d’enfants – est à vous glacer le sang…





La performance des acteurs est irréprochable, tant et si bien qu’ils s’effacent complètement derrière leur rôle pour ne laisser transparaître que leur personnage. Angela Bettis ne joue pas May, elle est May. À tel point qu’on se demande si son rôle n’a pas été taillé sur mesure. Honorables prestations que délivrent Jeremy Sisto (le Billy Chenowith de Six Feet Under), Anna Faris (héroïne de la tétralogie Scary Movie), et James Duval.



En somme, May expose une alchimie parfaite entre film d’horreur et drame sentimental. Plus qu’un divertissement, May est un chef-d’œuvre qui se vit et se ressent. Nous suivons le parcours chaotique de cette jeune femme perdue jusqu’à l’accompagner dans sa décompensation psychique. Avec May, le talent de Lucky McKee n’est plus à prouver. Et l’on ne peut qu’espérer que May trouve à l’avenir le statut qui lui revient, celui de film culte.





Note : 17/20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
MAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: