ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Fantôme de L'Opéra (The Phantom of the Opera ― 1925)

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 31
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Le Fantôme de L'Opéra (The Phantom of the Opera ― 1925)   Jeu 7 Oct 2010 - 22:21


LE FANTÔME DE L’OPÉRA
(THE PHANTOM OF THE OPERA ― 1925)


Réalisé par Rupert Julian, Lon Chaney, Ernst Laemmle & Edward Sedgwick
Adaptation de Frank M. McCormack, Raymond L. Schrock, Elliott J. Clawson, Bernard McConville, Jasper Spearing, Richard Wallace, Walter Anthony & Tom Reed
D’après le roman de Gaston Theroux
Avec Lon Chaney, Mary Philbin, Norman Kerry, Arthur Edmond Carewe, Gibson Gowland, John St. Polis, Snitz Edwards, Virginia Pearson


Généralement omise lorsqu’on évoque les chefs-d’œuvre du cinéma muet, la première adaptation du Fantôme de L’Opéra mérite clairement d’être redécouverte et reconsidérée à sa juste valeur.
À mi-chemin entre l’expressionnisme allemand passé (ses décors, ses tenues, ses maquillages rappellent Le Cabinet du Docteur Caligari) et les films d’épouvante à venir (Dracula et Frankenstein, tout particulièrement), le film de Rupert Julian surprend aujourd’hui encore. Une surprise que l’on doit tant aux choix esthétiques du réalisateur (décors somptueux, habile équilibre entre exposition et suggestion, exploitation ingénieuse des étalonnages rouge, vert, bleu et sépia de la pellicule) qu’à la performance magistrale de Lon Chaney, se jetant corps et âme dans son rôle, pour un résultat aussi touchant qu’effrayant — une réussite évidemment permise par la qualité des effets spéciaux de maquillages.

Pour autant, Le Fantôme de L’Opéra n’est pas exempt de tout défaut. Si des comédiens tels que Norman Kerry (Raoul de Chagny) et Arthur Carewe (Ledoux) se montrent irréprochables — leur duel du regard est, à ce titre, mémorable —, on ne peut pas en dire autant de Mary Philbin, dont la prestation s’avère inégale, partagée entre des mimiques adorables et des réactions certes théâtrales mais surtout excessives.
En outre, le métrage de Rupert Julian affiche une longueur étonnante pour l’époque (un peu plus de 90 minutes), qui finit par lui desservir en faisant perdre un brin d’élan au récit.

Néanmoins, rien ne saurait amoindrir l’immense plaisir que l’on prend à découvrir ou redécouvrir cette première adaptation du roman de Gaston Theroux. De fait, le master original a beau souffrir des outrages du temps (pellicule abîmée, image qui tressaute), Le Fantôme de L’Opéra s’accompagne du charme des productions (muettes) de l’époque — un charme contre lequel les années ne pourront jamais rien.


NOTE : 16/20



















_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
Le Fantôme de L'Opéra (The Phantom of the Opera ― 1925)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Lieu de Culte-
Sauter vers: