ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Buried (2010) de Rodrigo Cortés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   Mar 14 Sep 2010 - 13:30


BURIED
(2010)

Date de sortie française : 3 Novembre 2010

Réalisé par Rodrigo Cortés
Écrit par Chris Sparling
Musique de Victor Reyes
Avec Ryan Reynolds, Robert Paterson, Ivana Miño, José Luis García Pérez, Stephen Tobolowsky, Samantha Mathis, Cade Dundish, Warner Loughlin, Robert Clotworthy, Kali Rocha

SYNOPSIS
Paul Conroy, un conducteur d’engins américain envoyé en Irak, se réveille enfermé dans un cercueil après que son convoi se soit fait attaquer par une milice locale. Ne lui ayant laissé qu’un briquet et un téléphone portable, ses ravisseurs lui demandent une rançon de 5 millions de dollars, que Paul doit négocier auprès de son ambassade. Avec seulement 90 minutes d’oxygène, Paul devra engager une véritable course contre la montre pour ne pas être enterré vivant…

Situer l’action de son film dans un nombre restreint de décors est un exercice aussi audacieux que périlleux, auquel de nombreux cinéastes se sont risqués pour finalement se casser les dents ou recourir à des solutions de facilités (changer de lieu ou de personnage, faire appel à des flashes-back…). Par conséquent, placer l’intégralité de son intrigue en un seul endroit — qui plus est exigu (un cercueil en bois) et habité par un unique protagoniste — semble relever de la folie pure. C’est pourtant le pari lancé — et remporté avec maestria — par Rodrigo Cortés et Chris Sparling.

Redéfinissant totalement le thème du huis-clos, Buried ne quitte à aucun moment ni le point de vue ni l’endroit sordide dans lequel le protagoniste est enfermé. Au lieu de recourir à des éléments redondants, creux ou incohérents, Chris Sparling ponctue son scénario de rebondissements intelligents, en accord avec le développement logique de l’action, sans jamais verser dans le pathos, la surenchère ou la violence gratuite (encore que l’utilité de la scène de mutilation — filmée plein cadre — puisse être mise en doute).
Loin des pantins sans personnalité auquel la vague du torture porn nous a hélas habitués, Sparling attribue de surcroît à son personnage central une humanité authentique, où colère, angoisse, tristesse et désespoir se croisent continuellement. Si une telle minutie ne peut que forcer le respect, elle vient surtout conforter l’identification et l’empathie du spectateur, dont les tripes et les angoisses claustrophobiques sont malmenées durant 80 minutes.

Bien entendu, un tel tour de force n’aurait été envisageable sans la participation d’un acteur sincère, investi corps et âme dans le projet. Portant le film sur ses épaules, habitant son personnage à 100%, Ryan Reynolds crève littéralement l’écran et profite de l’occasion qui lui est donnée pour témoigner de l’étendue de ses talents.
Un bon acteur demeurant stérile sans une bonne mise en scène, nul doute que Buried doit une bonne part de sa réussite aux responsables techniques. Tout d’abord à Rodrigo Cortés, qui se distingue ici tant par la qualité de sa direction d’acteurs que par l’efficacité de sa gestion des espaces et de l’image (plans serrés, cadrages incertains, renforçant le caractère étouffant et urgent de la situation). Mais aussi à Eduard Grau, le directeur de la photo, dont l’audace aura été de recourir exclusivement à des éclairages directs (briquet, téléphone portable, lampe torche…) — là où d’autres se seraient rués sur des spots dissimulés ou d’autres sources de lumière simplistes — sans jamais nuire à la lisibilité de l’ensemble.

En compétition au dernier festival du cinéma américain de Deauville, Buried semble avoir conquis le (jeune) public s’étant massé avec enthousiasme dans une salle rachitique du Morny Club (150 places à tout casser). Ce qui, au passage, en dit long sur la considération des métrages d’horreur dans ce genre de festival, programmés loin des vastes salles du Casino ou du C.I.D. — qui préfèrent accueillir des merdes pour bobos arrogants comme 3 Backyards — et loin des membres du jury censés évaluer objectivement chacun des films en compétition (pas l’ombre d’une Emmanuelle Béart ou d’un Fabrice du Welz lors de la projection !). Quoi qu’il en soit, on ne peut que souhaiter à l’œuvre de Rodrigo Cortés de trouver son public et d’être appréciée à sa juste valeur. Car, en dépit d’un revirement final prévisible, Buried s’impose comme un thriller astucieux, une expérience éprouvante et bouleversante qui aura d’ailleurs fait craquer l’un des spectateurs masculins de l’audience, ayant déversé toutes les larmes de son corps lors du rideau final. Rodrigo Cortés et Chris Sparling n’auraient pas rêvé meilleur accueil !

NOTE : 16.5/20

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   Mer 19 Jan 2011 - 21:20

Buried de Rodrigo Cortés - 12/20

Autant j’adore les films à huis-clos d’habitude, autant celui-ci m’a moyennement captivé. J’ai trouvé, que Buried était trop long et il n’a pas eu l’effet escompté, sur moi. Je n’ai pas réussi à véritablement embarquer dans le film. De plus, certaines prises de vues de Rodrigo Cortés m’ont fait à quelques occasions, décrocher du film. Des prises, où le cercueil semblait immense. Sinon, j’ai trouvé le concept vraiment original. Ryan Reynolds joue son rôle à merveille. Il y a de bonnes scènes de tension et dramatique, surtout vers la fin du film. Mais bon, bien que je ne regrette pas d’avoir regardé Buried, je ne crois pas le revoir aussitôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   Mer 9 Nov 2011 - 22:36

La question, c'est : l'as-tu regardé dans les bonnes conditions ? Smile

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
John Doggett
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   Ven 11 Nov 2011 - 3:11

ArPaNet a écrit:
La question, c'est : l'as-tu regardé dans les bonnes conditions ? Smile

Bonne question!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   Sam 12 Nov 2011 - 14:58

Il faudrait que tu le revois dans une chambre de 5m², en pleine nuit, et après plusieurs jours d'insomnie !

Mort de rire

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Buried (2010) de Rodrigo Cortés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Buried (2010) de Rodrigo Cortés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BURIED Réalisé par Rodrigo Cortés
» Red Lights (2012, Rodrigo Cortés)
» Red Lights de Rodrigo Cortés
» Red Light de Rodrigo Cortés
» BURIED de Rodrigo Cortes (Critique inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: