ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Warlock : The Armageddon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mulder
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 25
Localisation : Québec
Film de genre favori : Psycho
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Warlock : The Armageddon   Mar 13 Juil 2010 - 12:09


En oubliant la controverse autour d'un jeune qui aurait utilisé une séquence de Warlock (1989) pour tuer une personne, la série Warlock est bien invisible aux yeux des partisans du cinéma d'horreur. Ce fait est assez triste puisque cette série accouche d'un lot d'idées écœurantes. Si le premier s'offrait une espèce d'histoire clichée sur le voyage dans le temps à la Highlander, le second film ressemble beaucoup plus à une version fantastique de The Terminator. La première aventure était peut-être sans danger pour Warlock, mais dans cette suite il aura à combattre des personnages aux facultés aussi puissantes que lui. L'originalité ne pointe pas le bout de son nez, mais il faut dire que j'adore ce genre de concept qui rend les héros aussi puissants que le bourreau.

Tous les 600 ans, la terre passe sur le bord d'être détruite par Satan qui envoie son fils Warlock pour lui permettre de dominer la Terre. Pendant un très long moment, plusieurs générations de druides ont permis à l'enfant de Satan de rester loin de son objectif. Le dernier rituel a été un fiasco et plusieurs pierres (les objets permettent d'empêcher Warlock de venir sur Terre) ont été enlevées à la précédente génération de druides. Cette malchance a donné l'opportunité à Warlock de venir au monde et pouvoir mettre son plan à exécution. Les signes sont visibles partout et le temps s'écoule très rapidement pour les habitants de la Terre. De son côté, Warlock ne dispose que de six jours pour retrouver les cinq pierres et d'ouvrir une porte à son père. En manque de temps et croyant à la prophétie, un père et ses trois collègues druides devront mettre l'énergie sur la transformation et l'entraînement de son unique fils. Est-ce que les pouvoirs de son fils seront suffisants pour anéantir Warlock ?

Warlock : The Armageddon n'aurait pas pu être plus différent de son aîné. En fait, Kevin Rock, Sam Bernard et Anthony Hickox (Hellraiser 3 : Hell of Earth et Waxwork) n'ont pas tellement respecté la mythologie crée par David Twohy et Steve Miner, ce qui n'est vraiment pas un défaut. Ils ont tellement pris de distance avec le film original que la seule chose qui réunit adéquatement les deux œuvres est le personnage de Warlock et son désir de conquérir la Terre. Le reste du film est occupé par deux concepts hallucinants. Le premier est entièrement consacré aux pouvoirs magiques des personnages. Cette partie de l'histoire est très intéressante puisqu'elle offre l'opportunité de découvrir des personnages sympathiques et qui ne manquent pas de dialogues intéressants. Les quelques effets spéciaux utilisés pour les pouvoirs sont un peu datés, mais ne sont jamais nuisible à la crédibilité du film. La seconde partie est focalisée sur Warlock et sa recherche acharnée des pierres de druides. Cette partie est nettement moins passionnante, mais offre une boucherie inattendue de meurtres bien sanglants. On remarque que les libertés sont beaucoup plus déployées que le volet précédent et ce, pas qu'en meurtre. La réalisation et les effets spéciaux sont également beaucoup poussés.

Le concept des pouvoirs magiques pour combattre les bourreaux a peut-être été utilisé souvent dans le cinéma d'horreur, comme Friday The 13th Part 7 : The New Blood et A Nightmare on Elm Street : The Dream Warriors (et même un peu de The Dream Master). Par contre, je trouve que la façon dont le concept est accouché, c'est du divertissement qui passe le temps. J’ai toujours le sourire en voyant Chris Young faire exploser une roue ou être sur le point d'avoir balle en pleine gueule. Le scénario offre aussi la chance d'avoir un adversaire qui peut combattre Warlock. Moi j'adore l'idée. À défaut d'avoir un aboutissement valable, les pouvoirs sont très intéressants.

N'importe quel fan de cette série sera content de revoir Julian Sands. Il revient jouer le rôle de Warlock. Bien que son personnage soit beaucoup moins présent que le volet précédent, on remarque que celui-ci est encore plus étrange et imprévisible que son aventure antérieure. Cette fois-ci, les pouvoirs de notre fameux sorcier sont utilisés de façon beaucoup plus sadique. Autrement, il ne faut pas être sorcier pour remarquer que la performance de Sands est vraiment moyenne. L'homme en a vraiment assez de jouer Warlock et ce sentiment est très visible à l'écran. Pas qu'il soit mauvais, mais on ressent simplement son ''écœurement'' envers ce personnage qui l'a rendue célèbre. Il faut au moins lui donner un remerciement pour offrir le strict minimum. Pour mettre une égalisation dans cet élément, trois acteurs m'ont vraiment épaté dans cette suite. Du lot, Chris Young, Paula Marshall (Surtout pour ses grosses boules) et Steve Kahan (Lethal Weapon 4, Predator 2) sont vraiment incroyables. J'ai été surpris que deux débutants et un acteur moyen d'habitude, soient aussi bons !

Si Steve Miner avait été sobre dans sa réalisation, Anthony Hickox peut vraiment être fier. En terme de réalisation, Warlock : The Armageddon est souvent admirable. La scène du défilé de mannequins possède un petit quelque chose qui me touche à chaque visionnement, comme si mon esprit était hypnotisé. Ce même genre de phénomènes se produit avec deux scènes semblables. La première est dans un cirque, plus précisément dans l'entre des miroirs et le monde parallèle relié à celui-ci. La seconde scène est au moment final où le réalisateur ajoute un filtre bleue nuit dans sa caméra. Ses trois séquences sont hallucinantes, mais beaucoup d'autres ont ce même genre de savoir-faire technique. En réalité, j’adore le produit fini qu'offre Hickox sur cette suite de Warlock (1989). Dommage que l'homme ne soit plus aussi visible dans le monde de l'horreur.

Par contre, l'essoufflement de l'histoire se fait rapidement voir en fin de ligne. Kevin Rock et son assistant ont offert un 70 minutes vraiment hallucinant et surprenante. Arrivé à l'échéancier, il n'y a rien de palpitant qui se passe dans la confrontation entre Kenny et Warlock. Tous les ingrédients qui auraient été envisageables n'arrivent pas. C'est seulement lorsque trois personnages viennent au secours de celui-ci que Warlock : The Armageddon recommence à prendre du potentiel. En fait, les deux auteurs n'ont pas tellement d'idées pour terminer convenablement cette suite. Ils en mettent un peu trop sur les résurrections répétitives et les rallongements de combats pour avoir un temps raisonnable de métrage. Par contre, une fois le générique arrivé trop rapidement, on souhaite une suite avec le même style de concept et les trois mêmes personnages principaux!

Pur joyaux de mon enfance, cette suite ne se voit vraiment plus de la même manière quand plusieurs années se sont écoulées depuis votre dernier visionnement. Ayant obtenue un esprit critique beaucoup plus développé et écouté une panoplie de films d'horreur de toute sorte, mon opinion envers ce film a beaucoup évolué. Il fût un temps où j'aurais donné sans hésitation la note parfaite. Maintenant, la coche a descendue légèrement. Cela ne m'empêche pas de vous recommander de voir ce film en complément avec le premier!

NOTE: 16//20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-francaise.forumactif.com/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Warlock : The Armageddon   Mer 14 Juil 2010 - 22:07

Mulder a écrit:
Ayant obtenue un esprit critique beaucoup plus développé et écouté une panoplie de films d'horreur de toute sorte, mon opinion envers ce film a beaucoup évolué.

Attention aux chevilles, Mulder, tout de même, tu risques de te sentir serré dans tes chaussettes un de ces quatre ! lol!

Mulder a écrit:
la série Warlock est bien invisible aux yeux des partisans du cinéma d'horreur

En même temps, ça n'est pas très étonnant. J'avais eu l'occasion de visionner le 3e opus et c'était loin d'être fameux (une seule séquence était intéressante dans tout le film !), d'autant que le Warlock en question pâtit d'un manque cruel de charisme, à mes yeux.

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
Warlock : The Armageddon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: