ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Slaughter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mulder
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 25
Localisation : Québec
Film de genre favori : Psycho
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: The Slaughter   Lun 28 Déc 2009 - 7:25

The Slaughter :



On n'a tous été mauvais dans nos plus grandes qualités, comme moi qui était assez ordinaire en soudure je suis maintenant quand même bon. C'est le même truc qui arrive avec Jay Lee qui n'est pas vraiment bon avec son premier film d'horreur, Je n’ai pas vu ses drames et comédies, mais ce que j'ai vu de ce film me donne juste un aperçu de son ignorance envers un film d'horreur réussit et de son manque de talent. Bien que son Zombie Strippers soit une petite curiosité, son The Slaughter n'est qu'une autre de ses pertes de temps qu'on retrouve souvent sur le marché du dvd. Je ne sais pas d'où vient le ''fuck'', mais plusieurs éléments ne vont absolument pas ensemble et la faute première semble être le metteur en scène qui est inexpérimenté. La prétention que semble démontré le réalisateur n'aide pas vraiment et son manque de subtilité non plus !!!

Tyler et ses amis travaillent comme réparateur de maison, ceux-ci vont vite faire la connaissance d'un vieux manoir. Quand Iggy découvre un livre qui semble être maléfique, il avertit ses amis des dangers que la maison possède. Il arrive, bien sûr trop tard et plusieurs personnes vont y passer de façon obligatoire. Bientôt, l'entièreté du groupe devient des zombies et les derniers survivants devront trouver une solution pour arriver à survivre... rien ne vas jouer en leur faveur par contre.

N'étant encore qu'un débutant sur beaucoup de points, Jay Lee scrape en début de parcours ses deux premières scènes avec des méthodes insignifiantes et qui ne sont là que pour épaté la galerie. La première scène aurait pu être impressionnante si elle n’était pas aussi mal filmée et qu’il n’utiliserait pas autant de trucs pour rendre la scène, le plus ''weird'' possible. Avec ses flashes de lumières et sa réalisation épileptique il ne fait que rendre le tout trop tape à l'œil. La seconde scène possède le même problème et même pire, pas capable de rendre sa scène atmosphérique ou même épeurante. Jay Lee se sent obliger de mettre de la musique inaudible et des éclairs (dû à un orage dehors) qui nous font mal aux yeux à chaque lumière ultra brillante qui rentre dans la caméra. Je ne sais pas pour ceux qui ont vu le film, mais pour ma part au bout de dix minutes (le temps que dure les deux scènes), j'avais déjà envie d'arrêter le film tellement il offre toutes les choses qu'il ne faut pas faire dans une scène épeurante. Ça se replace par après, mais ce n'est vraiment pas longtemps à cause de l'histoire qu'il nous envoie dans le visage, avec ses montagnes de clichés, ses personnages stéréotypes et ses situations trop prévisibles. Chacune des répliques que les personnages envoyaient j'arrivais à la cité avant qu'il ne la finisse (ce qui n'est pas tellement bon signe dans un sens). Son inspiration envers Evil Dead ou Nécronomicon de H. P. Lovecraft n'aide pas la cause, il prend les éléments de ceux-ci pour les vulgarisé ou se faire passer pour le cousin ''cheap'' de Evil Dead (son inspiration envers Night of the Demon n’est pas utile non plus). La scène qui manque le plus de subtilité avec ce livre est la scène où Iggy regarde les informations du livre SUR INTERNET !?! Ce qui est le pire, c'est qu’il les trouve et que le réalisateur nous les montres en pleine face.

Jay Lee doit vraiment se penser drôle avec la scène où deux filles parlent ensemble pendant que leur ami se fait attaquer par un zombie. Ce genre d'humour aurait pu être drôle s'il n'était pas forcé et mal jouée. Il faut juste voir comment il amène chaque blague pour voir son manque énorme de savoir faire. En parlent de ça, je dis bravo au réalisateur pour avoir été celui qui mélange le plus de n'importe quoi pour faire un film vraiment spécial, faudrait juste avoir de la crédibilité avec ça. Il faut vraiment être dans les vapes pour accepter un scénario aussi brouillon et incohérent comme celui-là, étant jamais sûr de son coup Jay Lee change de genre par trois ou quatre fois (le film de fantôme, film de démon, film de zombie et finalement film de possession) il ne faut vraiment pas savoir comment écrire un scénario qui se tienne. Les éléments qui permettent aux meubles de rester sont les meurtres qui sont assez sanglants et divertissants. Chaque victime doit mourir par uns des cinq éléments (le feu, l'eau, la terre, le vent et le métal) et cela m'a paru une bonne idée, même si c'est très peu. La très sexy Adriana Esquivel vient apporter la petite dose de nudité que le film à besoin et il faut dire que son corps n’est pas manqué !!! Elle est aussi de façon surprenante la plus charismatique du groupe. Le film aurait pu se mériter un petit 10/20, si ça n'aurait pas été de cette finale prétentieuse qui vient ternir le métrage complètement.

Sur papier The Slaughter doit être une série Z intéressante, mais à l'écran c'est une véritable catastrophe. Même si Zombie Strippers ne fait aucunement l'unanimité je le préfère à ce film de merde qui sérieusement ne se donne aucune chance de réussir. Un fiasco presque total voilà ce qu'est ce film de 2007 qui a passé inaperçu à sa sortie en dvd !!!

NOTE: 7/20


Dernière édition par Mulder le Lun 28 Déc 2009 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-francaise.forumactif.com/
Le Zonard
Extraterrestre en Chef
Extraterrestre en Chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 4286
Age : 30
Localisation : Roswell
Film de genre favori : The X-Files : Combattre Le Futur
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: The Slaughter   Lun 28 Déc 2009 - 10:12

Des erreurs de jeunesse, dira-t-on... Bien que Zombie Strippers ! soit loin d'être une réussite totale !

Au passage, faire mouche veut dire "réussir" donc l'expression ne convient pas dans ta critique. Wink

_________________
Découvrez mes courts-métrages : DUEL SUR LES RIVES DE LA MAULDRE (western) ; DES MACHINES ET DES HOMMES (SF) ; L'AVENTURE SENSATIONNELLE D'UN TABOURET TOUT À FAIT ORDINAIRE (absurde) ; UNE HISTOIRE SANS DÉBUT (absurde) ; OUVERTURE FACILE (comédie) ; LAMENTATIONS (thriller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone51.forum-actif.net
 
The Slaughter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sergent Slaughter
» GENESIS de Karin Slaughter
» PAS DE PITIE POUR MARTIN de Karin Slaughter
» Slaughter Hotel (1971, Fernando Di Leo)
» recherche necrofiles 2 et slaughter disc en ntsc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: NIVEAU -2 : BASE DE DONNÉES EXTRATERRESTRE :: Musée des Horreurs-
Sauter vers: