ZONE 51


BIENVENUE DANS LA ZONE 51 !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes tueurs dans un appartement !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mulder
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 25
Localisation : Québec
Film de genre favori : Psycho
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Mes tueurs dans un appartement !!!   Sam 26 Déc 2009 - 5:46

Tueurs dans un appartement

By

Mark Allant Poirier




Chapitre Premier : La rencontre du commencement

Gérard Hervé étais un homme assez beau et séduisant. En fait toute les femmes lui courrait après et voulais le voir au moins une seconde, mais par-contre les hommes avais tendance à le détesté ‘séducteur de merde il disait’’ mais finalement celui-ci n’y pouvais vraiment rien. Il avait même fini par accepté qu’il était un beau bonhomme et qu’il était un homme beau et grand et que ‘’ses petites fatigante allait pas le lâché facilement ‘’ qu’il se dit intérieurement. Cet homme qui avait une coupe de cheveux très courte et blonde, avec un complet serré et noir, devrais pourtant être chanceux avoir une aussi belle réputation. Mais pourtant ça ne fessais que l’irrité encore plus. Avec une démarche rapide (et pourtant lente en même temps) il voulait aller au plus vite à cette appartement, qu’il avait entendu parler souvent et qui avait la réputation d’être un endroit grandement appréciable (selon ce qu’il avait entendu de toute les bouches en tout cas) qu’il voulait aller voir de toute urgence. Rendu finalement à un patté de maison de l’appartement, il eut un bouchon du tonnerre, toute la circulation étais bouché et à aucun moment il ne pouvait traverser. Alors, avec une rage énorme (qui ne lavait pas quitter depuis le commence de sa marche rapide) il décida de manière stupide de traversé, ce fut la pire erreur de sa vie car un peu plus il faillit ce faire frappé. Le conducteur dit d’une manière surpris et enragé ‘’ tu sais dont pas que c’est bouché et que ce n’est pas le temps l’épais’’. La réponse de Gérard n’arrive jamais et il continue sa route, même si il faillit mourir. ‘’Gérard, tu devrais faire attention à l’avenir sinon tu vas te faire tuer à moment donné’’. Il continua sa route vers l’immeuble vers l’appartement. Pendant un moment par-contre il eu tout à coup un énorme spasme comme si le fait de rentré dans cette immeuble ne lui tentais pu. ‘’Aller espèce de mauviette sinon je te donne un coup de pied dans le cul, si tu- y rendre pas maintenant’’ Alors d’une démarche rapide, il rentra dans l’immeuble même si intérieurement il aurait voulu partir de là.

La porte étais en vitre et avais l’air très solide et luxueuse. Le planché était remplie de pierre précieuse et étais en céramique étincelante et entièrement ‘’flashé’’. Ce qui restais dans sa mémoire par-contre étais l’intérieur, si de l’extérieur semblant assez ordinaire, l’intérieur allait rester dans sa mémoire toute sa vie. Autant les décors, que les statues d’hommes tout nus qui semblaient avoir été là que pour sonner encore mieux avec, ce qu’il voyait. Mais ce qu’avait attiré vraiment sont attention était la femme qui était la femme des réservations et tout autres truc du genre. Elle était belle et donnait à Gérard une envie folle de lui donné un baiser passionnel. Rendu à son tour, Gérard ne bouge toujours pas, la femme dû le sortir de la lune pour finalement avoir une réponse de lui. ‘’Vous désiré monsieur’’ qu’elle dit d’une manière naturellement bébé et sexy. Gérard dit ‘’Je viens pour le nouvelle appartement qui est annoncé dans le journal’’ (il sortie le journal de sa poche pour lui montré vraiment comme du monde). La femme aux cheveux blonds regarda sur son ordinateur et finalement lui permis de passé derrière elle pour qu’il allant vers l’ascenseur. Mais, finalement il était en panne, alors avec une rage qui ce voyant dans ses gestes, il prit les escaliers qui était qu’une longueur ‘’stupide’’ comme il disait.

Le premier étage, montra qu’il n’ait pas dans le mauvais bloc, mais là où il allait était le troisième. Ce qui fut un peu découragent pour sa personne qui n’était pu vraiment en forme depuis longtemps. Mais il décida de courir, même si finalement il s’arrêta pour reprendre un souffle pourtant inutile. Gérard avait pourtant gagné le prix du meilleur couseur en 1994, mais aujourd’hui ça n’ait pu vraiment utile vu que il était rendu un peu paresseux. Rendu au deuxième étage, Gérard enlevait souliers, tellement ses pieds étaient rendu meurtris aux possibles. Des personnes le regardaient de manière moquent, mais intérieurement Gérard les envoie chier et ce fout d’eux. ‘’J’espère de tout cœur que le colocataire est pas un conard, ou pire un jeune cave qui ce pense hot’’ il ce dit dune manière enragé. Partout sur son chemin des femmes sexy le croisais, mais finalement ne le voyais tout simplement pas.’ Maintenant c’est pu le temps de reculé’’ qu’il ce dit d’une manière décourageante. Il était rendu aux escaliers du troisième étage, le moment qu’il attendait depuis longtemps était finalement arrivé, il allait pouvoir avoir le nouvel appartement qu’il avait voulut depuis environ six mois.

Il lui restait six marches avant d’arriver et il sentait la sueur monté dans son front et la panique arriver dans son cœur. Sa main, il n’arrivait même pu à resté en place tellement il était impatient de voir le nouvel appartement. Quand il fut arrivé à l’étage voulut, il eu un plaisir énorme à arriver, tellement qu’il cria et tout le monde qui était là le regarda d’une manière impatiente. Gérard regarda sur le papier qui était dans sa poche, c’était le premier qui était devant lui. Avec une force énorme, il cogna avec une force énorme qui montait quand même un Gérard en pleine forme (malgré ses consommations abusives de faste Food). L’homme qui répond était un homme aussi jeune que lui ça il en était certains. L’homme qui étais devant lui étais différant et semblais juste mort des yeux. Ce qui ne rassura pas Gérard facilement car l’homme devant lui semblais impatient et voulais juste savoir ce que Gérard voulais. Avec une force déterminé, Gérard dit ‘’c’est pour l’annonce dans le journal’’ avec un sourire en coin.

L’homme resta quand même indifférant et même n’avais aucune émotion en fait. Son regard était donna la chair de poule à Gérard, qui aurait voulut partir, mais d’une manière étrange resta sans bougé à attendre un mot, juste un mot de sa bouche celé et impénétrable. L’homme continua quand même de la regardé, mais finalement il dit ‘’Je n’ai pas fait d’annonce, c’est à côté il on dû faire encore une erreur dans le journal’’. L’homme ferma la porte de façon très puissant, tellement que Gérard eu mal au cœur. Tout a coup, Gérard sentie que l’on touchait son épaule. Il se retourna et eu la surprise de voir un homme souriant et avec un regard innocent.

L’homme se présenta ‘’ Bonjours je suis John Tournesquie, je suis votre colocataire’’. Gérard eu sûrement l’air surpris, mais pourtant à première vu cette homme semblais être le colocataire parfait, mais il ne faut jamais ce fiez à la première impression comme disais si souvent Gérard. ‘’Je vous fais visité votre futur appartement ou vous voulez revenir un autre jour’’. Gérard répondu ‘’ Allé puisque vous insisté et de toute manière je suis là pour ça’’. Les deux hommes ce mire à rire sans aucune raison, mais ses rires furent tellement réciproque et normal que ce fut peu grave. Gérard remarqua la connexion pourtant il ne le connaissait même pas et ne savais pas sa véritable personnalité. En tout cas Gérard sans fiche un peu tant qu’a avoir du plaisir, autant en avoir avec un inconnu. John laissa passer Gérard le premier.

L’appartement que montra John était très sombre et décoloré, celui-ci était aussi très peu éclairé. Gérard se demandait pourquoi c’était aussi peut rayonnant et vivant. Il finit par demandé ‘’S’cuse-moi pourquoi il y a si peu de lumière ici’’, John devenu aussi lugubre que la pièce elle-même et ne répondu pas tout de suite à sa question. Ce fut que quelques minutes plus tard que les mots de suspense furent finalement libéré de cette forteresse que les mortelles appellent ‘’bouche’’. Sa voix était la même mais un petit quelques choses avait changé, il dit de manière joyeuse ‘’C’est mon habitude à moi mon gars, mais je vais changer cette habitude avec ton arrivé le grand’’. Le sourire de John ne put que convaincre Gérard de sa réponse, mais quelques au plus profond de son âmes le ferait douté. Mais Gérard ne fut pas longtemps dans cette méfiance et put finalement voir toute l’appartement, qui était extrêmement luxueux et complètement coloré. Tout semblait être le parfait bonheur pour cet homme qui n’était pourtant pas convaincu que cela allait complètement duré.

Après le dîner qui fut assez simple, mais efficace, John parla avec son colocataire de ses passions de sa façon de vivre, de ses changements qui allait faire pour son coloc et surtout de ses anciennes blondes qui n’était finalement pas resté avec lui. Gérard tant qu’a lui fut aussi détaillé en expliquant que le monde ne l’aimais pas, qu’il était souvent traité de séducteur de merde ou qu’il n’avait pas encore eu le grand amour comme John. John écoutait chaque phrase de Gérard comme si c’était un détail important. En fait John était le schéma manquant à la vie que Gérard avait rêvé et celui-ci était le coloc parfait dans la tête de Gérard, surtout qu’il ne semblait avoir aucun réel défaut. Mais, l’ambiance que Gérard ressentis dans l’appartement n’était pas de la joie, mais simplement de l’ennuie envers tout ce qu’il ne se permettait pu de faire ou de… refaire ! Gérard n’était pas un parfait homme comme plusieurs l’affirmait, mais comme un homme avec un défaut plus gros que certains. Il c’était juré de ne pu recommencer ses stupidités de jeune comme il disait, mais ses fameuses stupidités n’est pas plutôt une énorme dépendance qui le gruge énormément en cette nuit sombre et macabre. ‘’Hey, Gérard tu veux voir ta chambre en long et en large ?’’ ! Gérard sortit de la lune et dit ‘’Je veux bien de toute façon, j’ai rien d’autre à faire’’. La dépendance de Gérard ne fut que le rendre plus agressif en se couchent, celui-ci eu beaucoup de mal à dormir et son sommeil tranquille qu’il c’était promis fut détruit. Mais le lendemain il fut quand même de bonne humeur face à sa fatigue pourtant énorme. Le soir venu Gérard ne put dormir et une penser lui venu à l’esprit ‘’Et si... je...je re…re...Recommençait ?, ce ne fut pas loin avant que Gérard sorte de l’appartement …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-francaise.forumactif.com/
Mulder
Extraterrestre Subalterne
Extraterrestre Subalterne
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 25
Localisation : Québec
Film de genre favori : Psycho
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: Mes tueurs dans un appartement !!!   Sam 26 Déc 2009 - 6:03

Je suis bloqué pour l'instant, j'ai aucune idée de second chapitre et je suis un peu fatigué.

Alors, j'ai décidé que vous pouviez m'aider si vous le souhaitez à trouver une nouvelle idée. Un truc essentiel qui devrait faire fureur et qui est esssentiel de mettre en second chapitre.

Moi, j'avais penser de partir le second chapitre avec John qui découvre le meurtre de la réceptioniste dans le journal. Qu'est que vous en penser, ça tiens la route, ça marche bien ou c'est forcé ?

Donnez-moi quleques idées qui pourrait me donner le goût de continuer.

Merci à l'avance, en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreur-francaise.forumactif.com/
 
Mes tueurs dans un appartement !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 5 des tueurs dans le cinéma d'horreur !
» Achat d'un appartement un PPE - quelle installation
» Le topic des histoire d'horreur
» Renseignements et conseils.
» Billy Crawford

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZONE 51 :: REZ-DE-CHAUSSÉE :: Le Laboratoire-
Sauter vers: